Gestion Locale

Fort du Mont Albertville

Projet de requalification au Fort du Mont à Albertville

 

La concrétisation d’un accord entre le Syndicat Intercommunal du Fort du Mont et le fromager « Monts et Terroirs » pour la mise à disposition d’une partie Fort du Mont aux fins d’y créer des caves d’affinage




(photo : crédit photo "Service Patrimoine - Ville d'Albertville")

Construit à la fin du XIXe siècle, le fort du Mont a été occupé par l’Armée française jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale. En 1967, l’Etat le vend à la Ville d’Albertville, qui le revend en 1968 à une association albertvilloise de colonie de vacances.

 

En 2005, l’association est dissoute et fait don du fort au SIFORT, syndicat intercommunal regroupant les 3 communes territorialement concernées à savoir Albertville, Venthon et Tours-en-Savoie.

La société Monts et Terroirs (fromager d’envergure nationale) du groupe Sodiaal a sollicité le syndicat pour occuper une partie du fort aux fins d’y créer des caves d’affinage, les anciens magasins d’artillerie et de poudre présentant les caractéristiques thermiques et hygrométriques requises pour l’affinage des fromages.

 

Ce projet de requalification d’une partie du fort présente un réel intérêt (économique et touristique) pour le territoire, car au-delà de la valorisation du patrimoine, c’est de l’implantation d’une véritable activité économique à l’intérieur du fort dont il est question.

Les représentants du SIFORT ont sollicité l’assistance de l’ASADAC pour les aider à déterminer les modalités contractuelles et financières de mise à disposition d’une partie de l’ouvrage au groupe fromager.

 

Ces modalités ont dû être appréhendées au regard des contraintes qui s’imposent au syndicat : contraintes liées à la donation de l’ensemble immobilier par l’association, contraintes liées à la domanialité du bien (domanialité publique ?) et contraintes budgétaires du syndicat.

Dans ce projet, l’accompagnement de l’ASADAC a consisté dans un premier temps et sur un plan strictement juridique, en la détermination de la relation contractuelle la plus adaptée à la fois au projet et aux contraintes et objectifs du syndicat. (Le travail préalable d’analyse a donné lieu à la production d’une note de cadrage juridique.), puis en un accompagnement dans le cadre des négociations avec le groupe fromager pour finaliser le projet, tant sur le plan juridique que financier et enfin à l’assistance à l’établissement du projet de contrat de mise à disposition.

 

La convention de mise disposition a été signée le ……………. les travaux d’aménagement des caves devraient débuter au printemps 2013.

Aujourd’hui, le fort est propriété du syndicat qui le gère, l’entretient, le restaure et l’aménage petit à petit pour l’accueil du public. Le Service Patrimoine de la Ville d’Albertville a mis en place des visites guidées, des manifestations publiques y sont organisées (….) et le fort est loué à des associations ou des privés pour des activités diverses (rencontres, mariages, anniversaires, …).

En effet, le projet du groupe fromager est de développer, autour de l’affinage, une activité complémentaire de visite des caves (individuels et groupes), ce qui permettrait de développer une fréquentation du site à l’année et de faire connaître cette activité notamment au public jeune.

 

Le groupe envisage par ailleurs de s’appuyer sur l’image de ce site remarquable et d’utiliser le nom du site « Fort du Mont » pour communiquer sur sa marque.

Par ailleurs, les conditions de la mise à disposition devaient être établies en prenant en compte les objectifs que le syndicat poursuit dans le cadre de la gestion du fort et notamment :

  • favoriser et développer la fréquentation et la découverte du site ;
  • garantir l’accessibilité du fort au public, et à un public le plus large possible :
    • visiteurs "culturels" via les visites guidées du patrimoine,
    • locaux (par les locations pour l'organisation de fêtes, de manifestations),
    • groupes (séminaires et autres),
    • scolaires,
  • valoriser le patrimoine culturel et immobilier, tout en favorisant l’insertion de jeunes par le travail via des chantiers aidés,
  • conserver dans le temps la main sur la destination du site.

Contact : juridique@asadac73.com

Retour aux références